L’ensemble des pierres dressées à Stonehenge, dans la plaine de Salisbury en Angleterre, constitue l’un des plus étranges vestiges préhistoriques d’Europe et sûrement un des plus importants au monde. Les alignements de Carnac, dans le Morbihan en Bretagne, ne manquent pas eux aussi d’intriguer. Découvrons ces curiosités de l’Histoire de l’Homme…

Les pierres du Stonehenge

Cet ensemble monumental fut érigé il y a environ 5 000 ans, mais il subira de nombreuses modifications au cours des 1 500 ans qui ont suivi, dans le courant du IIe millénaire avant notre ère, au début de l’Âge de Bronze. Un grand cercle, de plus de 30 mètres de diamètres, se compose d’une série de monolithes (masses de pierre en un seul morceau), autrefois surmontés d’autres blocs de pierre. Le cercle intérieur est formé de blocs plus petits. Au centre se dressent cinq groupes composés de deux pierres verticales surmontées d’un bloc horizontal. L’un de ces groupes indique le point d’horizon où le soleil se lève lors du solstice d’été. On ne connaît pas la fonction exacte de cet ensemble, mais il semble probable que l’observation des astres y soit pour quelque chose. Lieu de culte solaire, sanctuaire religieux ou instrument astronomique ? La question reste posée.

Que sont les alignements de Carnac ?

Dressés au cours du IIIe millénaire, les alignements sont des rangées de pierres dressées, appelées menhirs. Ils se trouvent à Carnac dans le Morbihan, et s’étendent sur plus de 4 kilomètres. Le site, divisé en trois champs, comprend près de 3 000 monuments. Certains de ces mégalithes sont disposés en rangées, parallèles aboutissant à un hémicycle ou cromlech. La hauteur des menhirs varie de 45 centimètres à 11,70 mètres, et certaines de ces pierres pèsent 100 tonnes. Même si l’on admet que ces blocs ont été installés presque à l’endroit où la pierre a été extraite, le simple fait de les mettre « debout » représente déjà un extraordinaire tour de force. Toujours sujet de recherche, la raison d’être des alignements de Carnac reste encore un mystère ? Ces pierres monumentales ont été considérées tout à tour comme une armée de géants pétrifiés, des autels de sacrifice, des monuments religieux voués au culte du Soleil ou de la Lune, ou encore des repères astronomiques…

 

Crédit photo : biking-europe